.recentcomments a{display:inline !important;padding:0 !important;margin:0 !important;}
Loading...

Portrait #2 Linh-Dan Pham, globe-trotting actress

Portrait de Linh-Dan Pham, actrice française d’origine vietnamienne.
De Saigon à 
Londres, en passant par Paris, Singapour, New-York… découvrons une femme aux multiples facettes.

Linh Dan Pham a marqué les esprits avec son rôle de répétitrice dans le superbe film de Jacques Audiard “De battre mon cœur s’est arrêté”. Souvenez-vous: c’est elle qui donne des leçons de piano à Romain Duris. Bouleversante, bien qu’elle ne parle pas, ou si peu, elle lui fait peu à peu retrouver le chemin de l’humanité. C’est pour ce rôle qu’elle obtient le César du Meilleur Espoir Féminin en 2006: pour un come-back c’est une vraie réussite! Extrait…

Sa carrière a pourtant démarré bien avant cela: 13 ans plus tôt, elle était déjà nommée aux César… retour en arrière!

Le cinéma presque par hasard

Née en 1974 à Saigon, Linh-Dan Pham quitte le Vietnam à l’âge d’un an pour la France, juste avant la chute de Saigon le 30 avril 1975. Elle va passer son enfance en banlieue parisienne.

A 16 ans, elle tombe sur une petite annonce: “Cherchons jeune fille pour tournage avec Catherine Deneuve au Vietnam”. Elle finit par appeler et passe le casting du film “Indochine”, de Régis Wargnier. Le tournage commence 1 an plus tard. Elle joue le rôle de Camille, orpheline de la dynastie Nguyen, adoptée par une française, propriétaire de plantations.

Résidant en Hollande lors de la sortie du film et ne peut alors pas mesurer pleinement son succès et les retombées de sa nomination aux César.

Elle sera ensuite absente des écrans pendant plus de 10 ans, le temps de faire des études de commerce et de travailler comme responsable Marketing à Singapour et Ho Chi Minh Ville.

Rattrapée par son destin

En 2001, les directeurs de casting la retrouvent: apparemment ils la cherchaient depuis longtemps! Fascinée par la méthode Actor’s Studio, elle s’inscrit au Lee Strasberg Theater Institute de New-York dont elle suivra les cours pendant 4 ans. Pendant cet apprentissage, elle reçoit en France des propositions parmi lesquelles elle choisit “Les mauvais joueurs” de Frédéric Balekdjian et “De battre mon cœur s’est arrêté” de Jacques Audiard, qui sortent tous deux en 2005. Depuis elle tourne régulièrement. On l’a vue notamment dans “Le bal des actrices” ou encore dans le succès populaire de l’année 2010 “Tout ce qui brille“.

Retour aux sources

Pour la première fois en 2008, elle tourne dans une production vietnamienne : “Choi Voi” du réalisateur Bùi Thạc Chuyên, sorti en 2009 au Vietnam et en février 2011 en France avec le titre “Vertiges“. Elle y joue Câm, une femme amoureuse en secret d’une autre, Duyen, qui vient tout juste de se marier. Elle choisit de cacher son amour et sa jalousie et, subtilement, de pousser Duyen dans les bras d’un homme expérimenté et séduisant. Cette dernière va découvrir avec lui sa féminité, alors qu’elle était jusqu’ici retenue par les contraintes de la morale traditionnelle.

Ce film est une découverte dans un cinéma vietnamien quantitativement pauvre. Co-produit par la France, il bénéficie d’une certaine indépendance. Sélectionné à Venise en 2009, “Vertiges” évoque des thèmes qui, jusqu’alors, étaient de nature à contrarier les autorités; en premier lieu, celui de l’homosexualité.

Sources:
Commentaires (1)
  • Sylvain Pierre says:

    Bien que j’adore ce film, je dois avouer être un peu déçu que Jacques Audiard fasse parler en vietnamien une fille qui serait Chinoise dans le film 🙂

Laissez un commentaire