.recentcomments a{display:inline !important;padding:0 !important;margin:0 !important;}
Loading...

Les Rois Hung à l’honneur le 31 mars

Le Viêtnam célébrait samedi dernier la fête des rois Hung Vuong. Le 10ème jour du troisième mois lunaire, jour anniversaire de la mort du 6ème roi Hung, est en effet devenu fête nationale en 2000.

Une dynastie légendaire

La légende raconte qu’Au Co, la mère du peuple vietnamien, déposa à cet endroit 100 œufs. Ceux-ci éclorent et l’aîné des nouveaux-nés devint le Roi Hùng. Il fut le roi initial du pays Văn Lang, première nation du Viêtnam actuel. La dynastie des rois Hung dura 18 générations, de 2879 à 235 avant notre ère. C’est le 6èmeroi Hung qui enseigna la pratique du culte aux génies de la montagne et du riz dans le temple supérieur des édifices, en ruines aujourd’hui.

 Ces vestiges dédiés aux rois Hung se trouvent sur le mont Nghia Linh , dans la province de Phu Tho. Le lieu rassemble à cette occasion plusieurs centaines de pèlerins et les représentants de l’autorité, qui viennent y célébrer un culte aux fondateurs du pays. En sa mémoire, différentes espèces de riz sont apportées sur place par les ethnies environnantes au son des tambours de bronze. Les chants xoan, reconnus depuis le 24 novembre 2011 par l’UNESCO comme un élément du patrimoine culturel, accompagnent le rythme.

Le peuple viêtnamien en communion

Des délégués de l’UNESCO au Viêtnam ont également participé aux cérémonies, ce qui pourrait favoriser le traitement du dossier du culte des Rois Hung à Phu Tho, comme patrimoine immatériel de l’humanité. Le Viêtnam cherche à faire de ce lieu hautement imprégné de pratiques culturelles et spirituelles un site permanent de retrouvailles et de fêtes pour la nation vietnamienne.

Mais cet évènement n’est pas seulement l’apanage des habitants du Vietnam. Le lieu du culte se veut aussi, par ses origines et la symbolique qu’il revêt, un emblème d’union du peuple vietnamien. Ainsi la reconnaissance pour les rois édificateurs de la patrie est aussi témoignée par les Viet kiêu, Vietnamiens installés à l’étranger. Cette année, une délégation d’une cinquantaine de Viet kiêu sont allés brûler des bâtonnets d’encens dans les divers temples du site historique, en mémoire des ancêtres souverains et ont ainsi manifesté la solidarité de la diaspora vietnamienne.

Laissez un commentaire