Loading...

Au commencement étaient les réseaux sociaux

Quel est le premier support de communication auquel vous pensez si vous souhaitez lancer une activité ? L’inévitable site internet !

De nombreux clients viennent vers nous avec des projets plus ou moins consolidés dans leurs esprits, et une demande presque systématique de devis pour un site internet basique. Ce support est devenu une obligation dans un monde où le numérique règne en maître et l’achat virtuel se développe à grande vitesse.

Mais est-ce vraiment la bonne stratégie à adopter quand on sait qu’il existe déjà beaucoup de solutions gratuites pour faire monter le buzz et tester l’audience sur un produit ou un service ?

Utiliser les réseaux sociaux Twitter, Linkedin et Facebook est aujourd’hui nécessaire et obligatoire afin de diffuser des idées et de créer un premier cercle de réseauteurs qui seront plus tard vos meilleurs commerciaux. Chaque projet entrepreneurial devrait démarrer par une période plus ou moins longue de diffusion d’informations par internet via ces supports.

Mais on retrouve souvent chez l’entrepreneur une tendance naturelle à ne pas divulguer son idée et/ou son nom d’entreprise trop tôt, par peur d’être copié d’une part et également afin de créer « l’évènement », l’entrepreneur étant certain que des centaines, voire des milliers de personnes seront présentes pour la découpe aux ciseaux numériques du bandeau rouge d’ouverture de son site.

Avoir peur que quelqu’un vole son idée est une peur compréhensible et légitime. Néanmoins, on ne risque bien souvent pas grand-chose à parler de son projet, à part si l’on a inventé un nouveau système révolutionnaire extrêmement simple, à la portée de tous, pour changer l’eau en or. Les barrières à l’entrée sont en effet bien trop grandes lorsque l’on souhaite créer une société et cela réduira à néant les envies des plus cleptomanes d’entre nous.

 

A l’inverse, parler de son idée permet d’avoir un premier retour du marché, de professionnels,  de ses amis qui bien souvent ne se gêneront pas pour se faire les avocats du Diable. Et cela vous aidera à structurer et consolider votre idée ou au contraire vous permettra d’entrevoir certaines failles que vous n’aviez pas perçues. Et c’est là qu’interviennent les réseaux sociaux professionnels ou personnels. La création d’un site internet, quant à elle, ne devrait intervenir qu’après. Pourquoi créer un site basique entre 2 500 et 4000 euros quand on peut avoir un impact équivalent sinon supérieur rien qu’avec des moyens gratuits ?

Beaucoup d’entrepreneurs demandent à des sociétés de conseils des devis pour une création de sites mais ils ne sont même pas encore présents sur la toile. Twitter ou Facebook ne sont pas aujourd’hui des possibilités pour les jeunes entreprises, mais des obligations. Il est illusoire de croire qu’en lançant une communication multiple au même moment (site internet et sites sociaux), la Terre entière aura attendu ce moment avec impatience et se sera donné rendez-vous pour la journée portes ouvertes.

En revanche, commencez tôt à lancer l’information sur les réseaux sociaux et certaines personnes l’attraperont et se l’approprieront. Et ce seront ces mêmes personnes qui plus tard, quand votre site sortira, diffuseront vos idées vers leurs propres réseaux. Et vous aurez alors créé votre garde rapprochée, le cœur même de votre future clientèle d’où partira la majeure partie de vos premières opportunités.

 

Laissez un commentaire