.recentcomments a{display:inline !important;padding:0 !important;margin:0 !important;}
Loading...

SharePoint & intégration ERP

Des clients, peu familiers avec la technologie SharePoint, nous demandent souvent si SharePoint peut être une solution ERP.
La réponse immédiate est “pas vraiment”. Sinon Microsoft ne proposerait pas Dynamics, leur propre solution ERP. Cependant, si une entreprise n’a pas encore de solution ERP, ou bien que la solution déjà en place manque de flexibilité, alors SharePoint est une option à considérer. Comme nous allons le voir plus bas, SharePoint et les solutions ERP partagent de nombreuses similitudes et sont souvent complémentaires.

Outils informatiques pour la croissance de l’entreprise

Le besoin pour un outil ERP survient aux stades les plus avancées du développement de l’entreprise. Dès les premiers stades‘’Existence’’ et ‘’Survie’’, les tableurs Excel sont souvent les outils les plus utilisés pour gérer les finances, faire des reporting, gérer les commandes et les ventes… Cependant, dès que l’entreprise arrive vers les stades ‘’Succès’’,  et surtout ‘’Décollage’’, les outils requièrent davantage de collaboration, de contrôle, flux de travail, d’accès aux historiques des modifications, Sharepoint s’impose naturellement. Au stade de ‘’Maturité des ressources’’, la plupart des entreprises investissent dans une solution complète ERP.

ERP Development Phases

Si on compare avec un logiciel ERP, SharePoint présente plusieurs avantages:

  • Gestion des documents et du contenu
  • Flexibillté et déploiement facile
  • Interface utilisateur intuitive
  • Recherche Entreprise et Portail

D’un autre côté, un système ERP dispose indéniablement de points forts par rapport à SharePoint :

  • Connexion aux outils de production sur le terrain
  • Meilleures pratiques du secteur
  • Gestion des données automatisées
  • Intégration d’un module finance

ERP et SharePoint, des challenges en commun

Un système ERP et une plate-forme Sharepoint gèrent des fonctionnalités semblables telles que les droits d’accès, les process et collaboration métiers. Ils partagent alors des challenges communs :

  • Forte gouvernance de projet
  • Projets transverses
  • Revue des process métiers
  • Formation de l’utilisateur et adoption de l’outil

Il est aussi remarquable de voir que les produits ERP ont tendance à développer de la flexibilité alors que SharePoint se veut être de plus en plus vertical comme si les deux convergeaient.

De plus, Microsoft et les fournisseurs de solutions ERP travaillent activement pour fournir des solutions sur le ‘’cloud computing’’. L’enjeu ici est le marché des entreprises en croissance qui approchent le stade de maturité “Succès” ou “Décollage”. Le cloud lève en effet les barrières à l’entrée sur un modèle où l’entreprise ne paye que ce qu’elle utilise. Il leur permet d’utiliser d’emblée des solutions ERP ou SharePoint, sans passer par les “moulinettes” Excel.

Le meilleur des deux

Les similitudes entre les deux solutions et leurs points forts respectifs poussent donc à utiliser les ‘’Sharepoint Business Connectivity Services’’ pour intégrer l’un avec l’autre. Le système ERP fournit des données temps réels de manière automatiques. SharePoint améliore la visibilité, l’accessibilité et l’interface utilisateur pour accéder à ces données.

Comme la plus part des fonctionnalités de SharePoint, le premier niveau d’utilisation de BCS sont des connecteurs disponibles clés en main qu’il suffit de configurer. A un stade plus avancé d’intégration, comme pour de l’agrégation de données ou des connecteurs spécifiques, des développements spécifiques peuvent être réalisés sur .NET, mettant à profit toutes les bibliothèques .NET tels que les connecteurs SAP ou Siebel.

Avec SharePoint 2013, Microsoft améliore le BCS pour faciliter ce type d’intégration sur le cloud, avec le concept de SharePoint App et un support amélioré du Client Side Object Model (CSOM) API.

BCS SP15

La force de SharePoint est de répondre aux besoins de communication et de collaboration au sein de l’entreprise, de production de rapports et autres présentations et au transfert de connaissance. Si Microsoft gagne son pari stratégique avec SharePoint alors les cadres et cadres supérieurs de demain devront maitriser SharePoint autant qu’ils maitrisent Excel et Powerpoint aujourd’hui.

Vous pouvez en savoir plus sur ces deux études de cas sur SharePoint par Officience (à mettre à jour).

Vous pouvez également jeter un œil sur ce Prezi que j’ai présenté au dernier SharePoint Saturday Vietnam.

Commentaires (1)
  • Syntech says:

    You have a great way with words as shown in your article. You’re even good with informational content like you have here. I like your views and your writing technique. Keep up the good work! 

Laissez un commentaire