.recentcomments a{display:inline !important;padding:0 !important;margin:0 !important;}
Loading...

Explorer l’économie du partage avec Lean Coffee

Lean Coffee est un évènement qui fût organisé pour la première fois à Officience en avril 2013. Après y avoir participé, j’ai effectué une recherche Google pour en savoir plus à ce sujet. J’ai seulement jeté un œil à la première page des résultats, ci-après ce que j’en ai retenu :

– Cela implique des principes de L’agilité et de Lean

– C’est structuré et sans but

– Une réunion où un problème/sujet spécifique est défini comme étant à débattre par les participants.

Honnêtement, j’étais un peu réticent à participer à cet évènement. Le manque de compréhension vis-à-vis du concept de « Lean Coffee » n’a pas aidé à trouver la motivation pour y participer. Je n’avais pas une idée claire sur les activités et sur ce que je devrai amener à la conversation pour y contribuer. La seule raison pour laquelle j’y suis allé est que la réunion fût organisée par une personne : elle n’organise pas des évènements pour le seul plaisir de l’organisation.

C’était un voyage de découverte

La réunion était décontractée avec des boissons à faire soit même et des personnes autour de la table. Grace à cette approche, je me suis senti à l’aise et en phase avec les gens autour de moi. J’ai découvert de nouveaux visages et j’étais curieux d’apprendre à les connaitre. J’étais motivé et ouvert d’esprit pour participer activement.

Avec l’approche créative qu’est le brainstorming, l’animateur nous a mené à travers un voyage de découverte à propos du pouvoir de l’intelligence collective. Au cours de cette session, nous avons recentré notre pensée autour du sujet « Sharing Economy ».

Sept personnes étaient à notre table. Nous avons tous soumis les sujets que nous voulions aborder, ensuite nous les avons priorisé en leur donnant des points. Après environ 40 minutes nous avons réussi à couvrir 3 questions à propos de la « Sharing Economy » :

– Quels sont les avantages et les inconvénients de la Sharing Economy ?

– Pouvons-nous tout partager dans les Sharing Economy ?

– Quelles seraient les valeurs fondamentales de la Sharing Economiy ?

Ce processus d’intelligence collective nous a permis de dresser une image de la Sharing Economy. Cette image a été développée en 3 dimensions : les avantagesde la sharing economy et ces désavantages ; son ouverture (définition des barrières au partage) ; et ses valeurs fondamentales (identification des disciplines culturelles qui supportent le partage d’une économie). Ensuite l’équipe l’a affinée en approfondissant chaque dimension.

En ce qui concerne les avantages, le groupe a rapidement identifié beaucoup d’avantages évidents de la Sharing Economy. Toutefois, nous avons passé la plus grande partie du temps à discuter des désavantages : la qualité de l’information partagée et la nécessité d’avoir un mécanisme pour projeter l’information. Le groupe en est arrivé au constat suivant : l’élément clé au mécanisme de projection de l’information est qu’il doit être établit par les membres de la communauté au sein de laquelle l’information est partagée.

Dans un second temps, le groupe a surtout débattu des limites du partage au sein d’une entreprise. Nous en sommes arrivés à deux conclusions. La première étant que, dans un cadre professionnel, on ne devrait pas partager toute l’information en notre possession avec le public, notamment les connaissance qui conduisent à l’avantage concurrentiel. La seconde, est qu’au contraire, on doit tout partager avec les principales parties prenantes de la chaine de valeurs (y compris la chaine logistique) pour rendre une collaboration verticale possible, ce qui est une nécessité pour toute entreprise.

Le troisième point abordé fût la définition des valeurs fondamentales de la Sharing Economy, le groupe a identifié plus de 20 valeurs dans différentes mesures :qualités de l’Homme, culture, niveau d’éducation… après avoir voté, nous nous sommes mis d’accord sur les 5 valeurs les plus importantes qui sont indispensables pour subvenir au partage au sein d’un économie : réflexion long termiste,  confiance, haut niveau d’éducation, volonté de partage, ouverture d’esprit.

De précieux enseignements inattendus

J’étais très surprise par tout ce que j’ai appris lors de ce “Lean Coffee”.

– Des leçons à apprendre de partout (pas seulement en relation avec le sujet) : la gestion de l’activité, ce que les autres pensaient, comment les idées furent présentées à tous les participants

– Le pouvoir de l’intelligence collective : j’ai découvert beaucoup de dimensions sur le sujet en 40 minutes de brainstorming et de débats. Nous avons dressé un portrait réaliste du sujet en 40 minutes, incroyable.

– La croyance : j’ai vu beaucoup de potentiel en ces personnes nouvellement rencontrées : la manière dont elles pensent, la façon dont elles se présentent mutuellement leurs idées et de s’exprimer au cours de la discussion.

-Interconnexion : j’ai partagé des idées avec d’autres Offies, notamment au sein d’autres services. Je me suis senti plus connecté à l’ensemble de l’entreprise

– Passer à un niveau supérieur de confiance en soit : j’ai eu la chance de partager oralement les idées avec tous les participants. Etre capable de présenter une idée en 1 minute est un bon exercice pour toute présentation future plus longue…

– Pour finir, évidemment, en relation avec le thème principal abordé : la compréhension de la « Sharing Economy » sous différents angles.

 

Laissez un commentaire