.recentcomments a{display:inline !important;padding:0 !important;margin:0 !important;}
Loading...

L’influence des réseaux sociaux sur les jeunes vietnamiens

Le site Internet World Stats a publié en 2012 une étude montrant que le Vietnam compte parmi les 20 pays recensant le plus grand nombre d’internautes dans le monde.

top202012pie

Selon Wearesocial, en Octobre 2012, le Vietnam comptait quelques 31 millions d’internautes, soit plus 34% de la population. Parmi eux, 8,5 millions utilisent Facebook, 8,2 milions utilisent Zing. Facebook constitue à ce titre le site le plus consulté au Vietnam.

Les avantages des réseaux sociaux

Après les Classmate, Friendster et autres MySpace, l’apparition de Facebook représente un tournant dans l’histoire des réseaux sociaux. Lancé en 2006, Facebook donne une nouvelle dimension à l’échange social en ligne. L’abonné peut partager son quotidien et échanger avec ses amis, son utilisation devient alors généralisée et intense.

 facebook-apps

Le volume d’informations posté chaque jour sur les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook est colossal. Aussi, les thèmes des publications sont sans limite, allant de l’économie à l’environnement, en passant par les offres d’emploi ou les simples échanges entre amis. En tirant le meilleur parti de ces informations, les internautes peuvent rapidement les mettre à profit et résoudre des problèmes de la vie quotidienne. Vous cherchez un emploi ? Vous cherchez des gens avec qui partager une passion? Vous voulez rejoindre une ONG? Avec un simple message, tout ce que vous cherchez est à portée de main.

Facebook : la domination envers les jeunes internautes

Aujourd’hui, l’engouement pour les réseaux sociaux occupe une place telle dans la vie des jeunes utilisateurs qu’on parle de “Facebookaholic”. Comment expliquer une telle dépendance aux réseaux sociaux ?

 5 xu hướng công nghệ của tương lai - Mạng xã hội

En réalité cette frénésie trouve ses racines dans l’immense champ des possibles auquel vous accédez en un clic. Chaque fois que vous vous connectez sur Facebook, un univers d’actions potentielles s’offre à vous :

  • La mise à jour des statuts : les membres changent régulièrement de statuts, livrant ainsi des confessions, des questions philosophiques ou des reflets de leur humeur à tous ceux qui ont accès à leur journal. La soif de partage et de popularité incite souvent à la publication massive de contenu, dont l’intérêt est parfois soumis à discussion. Lorsqu’un individu rencontre un certain succès via le partage de ses informations par d’autres utilisateurs,  il aura naturellement une propension à alimenter régulièrement son journal, afin de conserver également cette reconnaissance sociale.
  • Commenter & J’aime : Selon Pew Internet, les actions de “Commenter” et “J’aime” sont les plus utilisées sur Facebook. À cela une explication simple: lorsque l’on est satisfait d’observer des réactions à ses publications, un mimétisme se développe et pousse à réagir de même aux publications de ses amis. Ce phénomène crée une relation d’interdépendance entre les utilisateurs, chacun apporte la reconnaissance aux autres.

kham-pha-mang-xa-hoi-tren-di-dong-made-in-viet-nam-0

Mauvaises influences des réseaux sociaux

Actuellement, bon nombre de jeunes vietnamiens sont influencés par des images et des messages remarquables publiés sur les réseaux sociaux. Ils imitent même en masse de comportements déplacés, pour répondre à une mode éphémère et à des tendances parfois douteuses. Cela peut s’illustrer par le scandale de “Le Thi Huyen Anh”, la jeune étudiante d’ADS à Ho Chi Minh-Ville, publiant sous le pseudonyme de “Ba Tung”. Elle a, durant longtemps, posté sur Facebook des images et vidéos provoquantes qui la mettent en scène. Cet évènement a déclenché la division dans le monde des internautes : des groupes de soutien et des groupes choqués par le comportement d’Huyen Anh, criant aux censures.

Le 7 août 2013, une circulaire officielle a ainsi été promulguée pour mettre un terme à l’exhibitionnisme de Huyen Anh.

Les réseaux sociaux sont donc à double tranchant. Ils peuvent d’une part vous aider à promouvoir vos idées ou vos projets, à partager vos opinions et à vous faire connaître rapidement par un grand nombre d’individus. D’autre part, vous n’êtes pas toujours maître de vos propos ni de ce qu’ils deviendront une fois publiés sur l’Internet. Le message que veut faire passer Huyen Anh est que les réseaux sociaux peuvent également apporter des impacts néfastes aux jeunes en parallèle avec ceux positifs.

Il semble alors important de donner aux nouvelles générations des connaissances nécessaires pour qu’ils fassent un usage réfléchi des réseaux sociaux, qui représentent un outil de communication fabuleux mais peut aussi rapidement se retourner contre vous s’ils ne sont pas utilisés de manière appropriée.

Laissez un commentaire